En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.AccepterEn savoir plus

La reconquête de l'Europe (Cours d'histoire)

Les grandes phases de la Seconde Guerre mondiale

Hist-geo.com > Seconde Guerre > Cours > Grandes phases > La reconquête de l'Europe

III-A - La reconquête de l'Europe

(Voir la page précédente : II-C - Les premières victoires dans le monde)

L'élimination de l'Italie

À la suite de leur victoire en Afrique du Nord, les troupes alliées (Américains, Canadiens, Britanniques et troupes de la France Libre) débarquent en Sicile, le 10 juillet 1943. L'île est conquise au mois d'août 1943.

Face à cette avancée alliée, l'Italie se divise politiquement. Mussolini est destitué et emprisonné. Un nouveau gouvernement est mis en place. Mais Mussolini est libéré par un commando nazi et prend le contrôle de l'Italie du Nord.

Dans ce contexte, les Alliés débarquent en Italie. Au prix de combats très violents (notamment autour du Monte Cassino), l'Italie est peu à peu reconquise aux Nazis. En juin 1944, les Alliés atteignent Rome qui est déclarée « ville ouverte ». Il faudra attendre le printemps 1945 pour que les Alliés réussissent à conquérir le nord de l'Italie défendu par les Nazis derrière la « ligne Gothique ».

Mussolini, de son côté, est arrêté par des partisans communistes et exécuté le 28 avril 1945.

La libération de la France

Le 6 juin 1944, les Anglo-américains débarquent en Normandie sous le commandement unique d'Eisenhower (c'est le début de l'opération « Overlord »).

Le 15 août 1944, avait débarqué en Provence l'armée française commandée par le général De Lattre de Tassigny.

Aidés dans leur progression par la résistance française, les alliés entrent dans Paris le 25 août 1944 puis poursuivent la libération de la France face à une armée nazie en perdition.

Les troupes de Normandie et de Provence font leur jonction en septembre 1944. Strasbourg est libéré en novembre 1944.

En décembre 1944, les dernières « poches » allemandes sont réduites (Dunkerque, Colmar). On peut donc considérer qu'à cette date, tout le territoire français est libéré.

Les troupes alliées se dirigent ensuite vers l'est et pénètrent sur le territoire allemand.

À l'est

Ce sont les troupes soviétiques qui reconquièrent les territoires dominés par les nazis en Europe orientale à l'image de la Pologne.

Par l'invasion, les Soviétiques contraignent aussi à la capitulation les alliés de l'Allemagne (Finlande, Roumanie, Hongrie, Bulgarie).

La Yougoslavie, de son côté se libère seule : la résistance yougoslave communiste dirigée par Tito vient à bout des troupes allemandes.

La capitulation allemande

Les Alliés franchissent le Rhin en mars 1945. Hitler souhaite encore poursuivre la lutte en utilisant de nouvelles armes (V2) et en mobilisant de nouvelles troupes.

Mais le Reich s'effondre en quelques semaines. Les Soviétques marchent sur Vienne et sur Berlin. Ils font la jonction avec les Alliés en avril 1945.

Hitler se suicide le 30 avril 1945 dans son bunker de Berlin. La capitale allemande tombe le 2 mai 1945.

Le 7 mai 1945, les Allemands signent une capitulation sans condition devant Eisenhower à Reims et le 8 mai 1945 devant Joukov à Berlin.

La suite du cours : III-B - Vers la capitulation japonaise

Vous avez apprécié? Partagez!  Plus...

Hist-geo.com: Histoire et géographie sur le net (Cartes, fonds de cartes, cours, etc.)

Informations légales | Haut