En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.AccepterEn savoir plus

La mondialisation du conflit (Cours d'histoire)

Les grandes phases de la Seconde Guerre mondiale

Hist-geo.com > Seconde Guerre > Cours > Grandes phases > La mondialisation du conflit

I-B - La mondialisation du conflit

(Voir la page précédente : I-A - Les victoires nazies)

La mondialisation du conflit se fait à partir du milieu de l'année 1941.

La mondialisation se fait d'abord par l'ouverture du front russe : Hitler attaque l'URSS le 22 juin 1941 (c'est l'opération Barbarossa ou « Barberousse »). C'est une attaque qui peut paraître surprenante, puisqu'il y avait un pacte de non-agression entre l'URSS et l'Allemagne.

En réalité, cette alliance entre les Nazis et les Soviétiques était contre nature, purement militaire. Une fois débarrassé du front de l'ouest, Hitler peut se tourner contre son ancien ennemi.

L'attaque contre l'URSS est lancée avec des moyens énormes (plus de 5 millions de soldats du côté nazi). Très vite Leningrad est assiégée et Moscou est menacée. En septembre 1942, c'est tout un symbole, les troupes allemandes commandées par le général von Paulus atteignent Stalingrad.

La mondialisation se poursuit et s'amplifie encore en décembre 1941 avec l'entrée en guerre des États-Unis.

Depuis le début de la guerre, les États-Unis ne sont pas intervenus militairement dans le conflit européen. Ils se contentent dans un premier temps d'un soutien diplomatique aux démocraties, puis très vite d'un soutien financier aux pays agressés par les puissances de l'Axe.

L'instigateur de cette politique est le président des États-Unis, Franklin Delano Roosevelt. Il affirme clairement son hositilité à l'égard des nazis. Il signe ainsi la Charte de l'Atlantique avec Churchill en août 1941.

Roosevelt s'inquiéte également de l'impérialisme japonais. Il agit donc contre le Japon, de deux manières :

  • gel des capitaux japonais aux États-Unis
  • embargo sur le pétrole en direction du Japon.

Les Japonais analysent ces deux mesures comme une agression. Sans déclaration de guerre préalable, ils bombardent Pearl Harbour, le 7 décembre 1941.

Pearl Harbour est un port, une base où se trouvait une partie de la flotte américaine dans le Pacifique. Les États-Unis se retrouvent donc impliquer directement dans la guerre sans doute plus tôt qu'ils ne le souhaitaient.

Avant la réaction américaine, le Japon se lance dans la conquête de l'Asie orientale : Hong-Kong, les Philippines, les Indes néerlandaises (l'Indonésie), la Malaisie, la Birmanie, Singapour. Ils menacent également l'Australie.

En plus de ces deux nouveaux fronts, la guerre se poursuit en Afrique : depuis mars-avril 1941, l'Afrikakorps de Rommel, intervenu pour aider les Italiens, a dépassé nettement les frontières de la Libye italienne pour envahir une partie de l'Égypte au détriment des armées anglaises. Au début de 1942, les troupes allemandes sont aux portes d'Alexandrie.

Enfin, la bataille fait rage sur les mers et les océans. C'est le cas dans le Pacifique avec la lutte entre les Japonais et les Américains. C'est le cas aussi dans l'Atlantique où se déroulent une véritable guerre sous-marine.

En Méditerranée, les Nazis utilisent l'aviation pour déstabiliser la flotte anglaise.

La suite du cours : I-C - Conclusion

Vous avez apprécié? Partagez!  Plus...

Hist-geo.com: Histoire et géographie sur le net (Cartes, fonds de cartes, cours, etc.)

Informations légales | Haut