En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.AccepterEn savoir plus

Le bilan moral (Cours d'histoire)

Le bilan de la Seconde Guerre mondiale

Hist-geo.com > Seconde Guerre > Cours > Le bilan > Moral

I-C - Le bilan moral

(Voir la page précédente : I-B - Le bilan économique)

Le sentiment qui prime du point de vue moral est bien sûr le désarroi face aux conséquences de la Solution finale.

Une terrible prise de conscience internationale se fait à la fin de la guerre.

Devant cette prise de conscience de l'opinion publique et devant l'horreur des crimes commis, les Alliés vont pour la première fois dans l'histoire, organiser un procès où un tribunal va juger au nom de la conscience humaine. Ce procès se déroule à Nuremberg de novembre 1945 à octobre 1946.

Pendant le procès, tous les anciens hauts-responsables du régime nazi sont jugés. 12 d'entre eux sont condamnés à mort, 10 sont pendus quelques jours après le verdict. Des peines de prisons à vie sont également prononcées.

Un procès identique est organisé à Tokyo pour juger les responsables japonais.

Les Alliés ne sont pas exempts de toutes critiques. L'utilisation de la bombe atomique a également causé un traumatisme important parmi les populations. Les camps de détentions, où furent déportés les citoyens américains d'origine japonaise, sont également critiquables. De même que sont critiquables les massacres de Katyn ou encore les exécutions sommaires de soldats allemands toujours par l'Armée rouge.

Les mêmes interrogations se posent de manière aiguë pour la France. Les divisions entre les résistants et les collaborateurs restent très nettes, même une fois la guerre terminée.

Se met en place à la fin de la guerre ce que l'on a appelé l'épuration.

L'épuration légale conduit les collaborateurs et les collaborationnistes les plus importants à des procès, elle reste limitée dans son ampleur par la volonté de de Gaulle. Cependant plus de 7.000 condamnations à mort sont prononcées, 1500 personnes sont finalement exécutées avec parmi elles Joseph Darnand et Pierre Laval. Le Maréchal Pétain est lui-même condamné à mort, mais sa peine est commuée en peine de prison à vie. Il est emprisonné sur l'île d'Yeu, où il meurt en 1951.

Malgré le bilan très sombre qui vient d'être dressé, les peuples, dans leur majorité sont gagnés à la fin de la guerre par l'optimisme, voire par l'euphorie. La confiance en l'avenir se manifeste individuellement par l'augmentation de la natalité : c'est le début du baby-boom.

De manière plus générale, certains peuples ont l'espoir d'accéder enfin à l'indépendance et à la liberté. Le « redécoupage » du monde va combler les espoirs de certains et causer la déception chez d'autres peuples.

La suite du cours : II-A - Une nouvelle géographie politique

Vous avez apprécié? Partagez!  Plus...

Hist-geo.com: Histoire et géographie sur le net (Cartes, fonds de cartes, cours, etc.)

Informations légales | Haut