En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.AccepterEn savoir plus

Des statuts variables selon les pays (Cours d'histoire)

L'Europe et la France pendant la Seconde Guerre mondiale

Hist-geo.com > Europe > Deuxième Guerre > Cours > Des statuts variables

I-A - Des statuts variables selon les pays

(Voir la page précédente : I - L'Europe hitlérienne)

À la tête du IIIème Reich se trouve la « Grande Allemagne »

Ayant pour point de départ l'Allemagne du Traité de Versailles, elle s'est agrandie de l'Autriche, des Sudètes, d'une partie de la Pologne, du Luxembourg et de l'Alsace-Lorraine. C'est un vaste territoire peuplée d'environ 100 millions d'habitants.

Les protectorats

Il s'agit de la Bohême-Moravie (dont la capitale est Prague) et du « Gouvernement général de Pologne ».

Ces territoires sont peuplés de Slaves, donc, dans la doctrine nazie, de « sous-hommes ». Les protectorats constituent des réserves de main d'oeuvre et de matières premières pour les Nazis.

Les États « alliés » de l'Allemagne

La Finlande, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Slovaquie et l'Italie sont les alliés de l'Allemagne nazie.

Ces pays sont dirigés par des régimes fascistes et autoritaires. En 1943-1944, ces pays deviennent de simples « satellites » de l'Allemagne.

Les États « vassaux »

Le sud de la France, la Norvège, la Croatie sont occupés partiellement par l'armée allemande.

Leurs gouvernements ont été le plus souvent installés par les Allemands ou mis en situation d'exécuter leur politique (ex. : gouvernement de Vichy en France ).

Les États occupés

Ce sont le Danemark, les Pays-Bas, la Belgique, le nord de la France (puis le sud à partir de novembre 1942), la Serbie, le Monténégro, l'Albanie, la Grèce, l'Ukraine, les Pays Baltes.

Tous ces pays sont directement administrés par l'armée allemande.

Les États neutres

Certains sont sous influence allemande parce qu'ils sont des dictatures (Espagne, Portugal, Turquie) ou parce que les intérêts économiques du Reich y sont importants (Suède, Suisse).

Seul résiste véritablement le Royaume-Uni (à noter la neutralité bienveillante de l'Irlande à l'égard du Royaume-Uni).

De Brest à Stalingrad, de la Norvège à la Grèce, l'Allemagne dispose d'un espace immense qu'elle met au service de sa machine de guerre.

La suite du cours : I-B - Une Europe exploitée et martyrisée

Vous avez apprécié? Partagez!  Plus...

Hist-geo.com: Histoire et géographie sur le net (Cartes, fonds de cartes, cours, etc.)

Informations légales | Haut