En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.AccepterEn savoir plus

Une Europe exploitée et martyrisée (Cours d'histoire)

L'Europe et la France pendant la Seconde Guerre mondiale

Hist-geo.com > Europe > Deuxième Guerre > Cours > Exploitée et martyrisée

I-B - Une Europe exploitée et martyrisée

(Voir la page précédente : I-A - Des statuts variables selon les pays)

Un pillage systématique de l'Europe

Dès les premières conquêtes (Pologne, Balkans), les territoires conquis par l'Allemagne sont pillés par l'occupant.

Ce pillage qui se fait le plus souvent de manière brutale comporte deux volets :

  • L'exploitation économique des pays occupés :

    Les usines sont réquisitionnées et transformées pour servir l'industrie de guerre allemande.

    Les matières premières et les denrées alimentaires sont également confisquées ce qui conduit à affamer les pays occupés au bénéfice des troupes d'occupation ou de la Grande Allemagne.

    L'exploitation économique conduit donc à réserver une part importante de la production d'un pays au bénéfice du Reich dans des domaines dits stratégiques (acier, aéronautique, constructions navales) mais aussi dans de nombreux autres domaines (textile, bâtiments, travaux publics).

    Cette exploitation économique touche bien-sûr les protectorats, les États occupés mais aussi les États vassaux et bon nombre d'États satellites.

  • L'utilisation de la main d'œuvre des pays sous domination allemande :

    7 millions de travailleurs européens travaillent en Allemagne en 1944 et 7 autres millions sont employés dans les pays occupés.

    En Allemagne, les travailleurs européens sont employés dans le bâtiment, l'agriculture et surtout les industries (IG Farben, Siemens).

    Pour la main d'œuvre maintenue sur place, dans son pays d'origine, elle est employée à quelques « grands travaux » (ex. en France : construction du « Mur de l'Atlantique »).

Une Europe martyrisée

Les nazis vont plus loin que cette exploitation économique et matérielle : ce qui permet de parler d'une Europe martyrisée.

Ainsi, les Allemands ont voulu mettre en place une véritable politique de colonisation notamment en direction de l'est (Ostpolitik). Avant d'y installer des Allemands, les territoires visés doivent être préalablement dépeuplés des Slaves qui s'y trouvaient. Dans ce but, des Einsatzgruppen (commandos spéciaux) suivaient l'armée allemande en URSS et exécutaient en masse les Slaves, les communistes et les juifs, pour « faire place nette ».

Le deuxième élément qui permet de parler d'une Europe martyrisée c'est la mise en place des camps de concentration et d'extermination.

Les camps de concentration

Les premiers camps de concentration (Konzentrationslager, KL) sont mis en activité dès 1933.

Leur but est alors d'enfermer les Allemands antinazis (Socio-démocrates, communistes,…) et les Allemands qualifiés d'asociaux (Juifs, criminels de droit commun, homosexuels, témoin de Jéhova…). Tous ces gens doivent être « rééduqués » dans ces camps.

Avec le début de la guerre, c'est l'ensemble des opposants européens qui sont concernés par les camps. On parle alors de déportation.

Ces camps de concentration s'organisent et deviennent des véritables camps de travaux forcés.

Les conditions de vie, d'hygiène, de travail sont telles que les nazis atteignent deux objectifs : un rendement maximum (pour les conditions) et surtout l'élimination des improductifs, des plus faibles.

En 1944, il y avait plus d'un million et demi d'Européens enfermés dans ces camps de concentration. On estime à plus d'un million le nombre de déportés morts en déportation.

Les camps d'extermination

Un nouveau pas est franchi dans l'horreur à partir de janvier 1942. Lors de la conférence de Wannsee, qui prend fin le 20 janvier 1942, le nazis planifient l'opération de la « Solution finale » (sous-entendu au « problème juif »). Dès cette date, les Juifs sont déportés systématiquement vers les camps d'extermination surtout installés en Pologne.

Le principal de ces camps est Auschwitz-Birkenau.

Dès leur arrivée, les convois de Juifs sont triés. Ceux qui sont jugés aptes pour le travail sont dirigés vers les camps de concentration. Les autres (la majorité des femmes, les enfants, les vieillards) sont conduits immédiatement vers les chambres à gaz.

Au total, entre 5,1 et 5,9 millions de juifs ont été tués pendant la guerre. 2,7 millions ont été gazés dans les camps de la mort.

La suite du cours : I-C - Collaborer ou résister

Vous avez apprécié? Partagez!  Plus...

Hist-geo.com: Histoire et géographie sur le net (Cartes, fonds de cartes, cours, etc.)

Informations légales | Haut